Labyrinthe 
bois
rilzan
10m / 8m / 2,30m
2010
 
Le labyrinthe peut être perçu comme une entité commune que l'on retrouve dans de nombreuses cultures humaine. Sa forme et sa signification évolue selon l'époque et la culture dans laquelle il est créer. 

Nous pouvons ainsi créer un labyrinthe à partir d'un processus de départ qui déterminera la forme, les matériaux et le dispositif de présentation qui lui donnera son aspect final.

Je voulais réaliser un labyrinthe aux parois transparentes dans lequel on puisse déambuler et se tromper de chemin. Il s'agissait de produire un paradoxe, perdre la personne dans un labyrinthe dont on peut à priori anticiper la suite. 

Je l’ai imaginé dans l’idée d’une construction éphémère, aléatoire, constitué de formes indépendantes qui reposent en équilibres et que l’on puisse ainsi moduler au fur et à mesure de sa réalisation afin que rien ne soit définitif.

Il fallait un matériau de base, utilisé dans la construction, le bois, de préférence celui de charpenterie, de toiture ( long et irrégulier, fin et léger ). Il fallait que ce soit simple de construction, facile à manipuler pour avancer de manière aléatoire. Une vis pour chaque extrémité des liteaux, permettant à la forme de se dessiner d'elle-même, les angles ayant été coupés au hasard, la longueur apparaissait au fur et à mesure que la forme se dessinait.