Labyrinthe of Tuba
terre
bois
20m / 10m / 2m
2011


 J'ai proposé à deux amis artistes ghanéens de participer à un projet de construction d'un labyrinthe au Ghana. L'un est sculpteur, Eric Tsigbey, et l'autre peintre, Kwasi Ohene Ayeh.
C'est grâce à l'aide d'Eric que nous avons trouvé le lieu et que l'on a pu tisser des liens avec la population ( il parle plusieurs dialectes ). Il voulait que l'on construise près d'une école pour expliquer aux enfants notre démarche, selon lui, il fallait attirer d'abord les enfants afin d'apporter une dimension éducative à notre projet.  

 
 L'idée de départ était de construire un labyrinthe rhizome éphémère permettant une déambulation libre. Je voulais fabriquer des formes à partir de la terre que l'on trouverait à proximité, tout en reproduisant une technique de construction traditionnelle de l'Afrique de l'Ouest. Ces formes, pouvant mesurer plus de deux mètres de hauteur, prendraient place dans un espace extérieur naturel et sur une surface importante. 


 Lors de la construction nous avons engagé un échange avec les témoins, qui pour la majeure partie était des enfants. Sollicitant leur curiosité et leur participation, nous leur avons proposé de peindre sur les murs, c'était une façon de faire valoir leur créativité. Il me semblait important d'apporter le labyrinthe hors des sentiers de l'art et de partager cette expérience avec la population locale. 


-  D'un côté, des artistes à la recherche d'un échange concret avec la population à partir de la réalisation d'un espace labyrinthique. 

-  D'un autre, une population locale découvrant la démarche d'artistes dans une pratique inconnu.